Cinquième journée CAP sur la COP en région Centre-Val de Loire

A l’heure où le changement climatique devient chaque jour un peu plus tangible, notre système alimentaire doit évoluer vers des solutions vertueuses pour l’environnement, des pratiques agricoles jusqu’aux modes de distribution. Des exemples d’acteur·rices professionnel·les de Centre-Val de Loire qui proposent d’autres manières de produire et de consommer ont été mis en valeur lors de la cinquième journée CAP sur la COP : "Agriculture et Alimentation" qui s’est tenue à Chartres vendredi 6 octobre dernier.

Les biais qui freinent le passage au vrac et au réemploi

La matinée de l’événement était consacrée à des ateliers dont la "fresque du facteur humain" qui avait pour objectif d’identifier les freins émotionnels et cognitifs limitants dans le passage d’une idée ou d’un choix à une action concrète. L’exemple choisi pour cette fresque était… "se mettre à acheter vrac et consigné" ! Les participant·es de la fresque ont ainsi confié être parfois anxieux·ses à l’idée de ne pas réussir à s’organiser ou de ne pas avoir le budget pour acheter vrac, mais iels ont également exprimé une joie voire une fierté lorsqu’iels ont osé sauter le pas et repris le contrôle sur leur manière de consommer !

Rappelez-vous toujours de ne pas être trop ambitieux·ses, libérez-vous de la culpabilité de ne jamais faire assez bien. Si vous achetez au moins quelques produits sans emballage superflus, la première bataille est déjà gagnée ! C’est en adoptant une stratégie de pas à pas que l’on diminue ses déchets de façon pérenne.

Une après-midi dédiée à des tables rondes inspirantes

Dans l’après-midi, deux tables rondes autour d’initiatives en faveur d’une agriculture et alimentation durables se sont succédées. La première concernait le développement des Projets Alimentaires Territoriaux (PAT) portés par les collectivités territoriales en région et dont le premier objectif est de rapprocher les producteur·rices des consommateur·rices. Défis familles de cuisine à partir de produits vrac, visites d’épiceries vrac, mise en place de contenants consignés dans la restauration collective, travail sur l’accès à une alimentation saine et durable pour toustes, prévention des déchets par le vrac et le réemploi, sont autant d’actions que Réseau Vrac et Réemploi souhaite faire inscrire dans ces schémas territoriaux coordonnés, en Centre-Val de Loire, par Pauline Salcedo d’InPACT Centre.

La seconde table ronde valorisait des initiatives individuelles et collectives engagées dans la transformation du système alimentaire. Deux des adhérent·es régionaux·ales de Réseau Vrac et Réemploi ont ainsi partagé leurs témoignages inspirants : merci à Marion de Berry Graines qui a présenté son ambition de structurer à l’échelle régionale la filière de supergraines distribuées notamment en vrac, ainsi qu’à Didier, co-fondateur et président de My Retail Box (magasins vrac day by day), qui a rappelé l’objectif de la convention de partenariat de développer le vrac en Centre-Val de Loire.

Une journée riche en témoignages inspirants

Cette journée CAP sur la COP, à laquelle s’est rendue la chargée de mission vrac et réemploi de la région Centre-Val de Loire, fut riche en échanges avec des partenaires et adhérent·es de la convention régionale (Consigne & Moi, Le Mouvement Associatif Centre-Val de Loire, Chartres Métropole, PAT Beauce-Dunois). Le déploiement du plan d’actions de la convention de partenariat continue bel et bien de progresser !

A lire ensuite

Événements À la une Centre-Val de Loire

[CVL] Retour sur le festival Terres du Son

Publié le 16 juillet 2024

Pour la seconde année consécutive, Réseau Vrac et Réemploi était présent au festival de musique Terres du Son, qui a toujours lieu dans le domaine du château de...