Dans son article du 30 janvier 2020, Le Parisien consacre un dossier consommation au sujet la vente en vrac et de ses acteurs.

« Le bio en vrac, moins cher qu’on ne le croit ! » titre l’article du Parisien. En effet un relevé de prix dans différentes enseignes d’Île de France a permis au journal de prouver qu’à produit égal, les produits vrac étaient plus abordables que ceux en sachet. Interrogée à ce sujet la co-fondatrice de Réseau Vrac, Célia Rennesson, rappelle cependant que ce type de commercialisation engage d’autres frais comme le nettoyage des silos.

On parle de Réseau Vrac !
Dans le cahier spécial du Parisien dédié au ChangeNOW Summit, vous retrouverez également un portrait de Célia Rennesson, co-fondatrice de Réseau Vrac ainsi que celui des fondatrices de Yuka et de Vépluche.

A lire ensuite

Centre-Val de Loire À la une

CVL - Rencontre locale adhérent·es

Publié le 9 octobre 2023

A la suite d'un questionnaire pour mieux comprendre les attentes des adhérent·es de Réseau Vrac et Réemploi en Centre-Val de Loire, les acteur·rices de la...